Joseph Vallot, pionnier de la glaciologie

Peut-être n’avez-vous jamais entendu parler de Joseph Vallot. Pour ma part, c’est la glaciologue Delphine Six qui m’a raconté la première son histoire au micro du Camp de base. Pourtant cet homme et sa vie sont fondamentalement liés à la recherche sur les glaciers, ces géants qui tendent malheureusement à disparaître. Retour sur le destin de la famille Vallot, pionnier de la glaciologie en France.

écouter l'épisode du Camp de base sur la glaciologie

Un botaniste d’origine sociale aisée

Plongeons-nous au milieu du XIXè siècle, en 1854 très précisément. Cette année-là voit naître Joseph Vallot, à Lodève, dans l’Hérault. Issu d’une famille fortunée, il suit sa vocation d’amoureux des sciences et étudie la botanique à Paris. Sa condition sociale lui vaudra d’ailleurs de ne jamais être reconnu comme tel par la communauté scientifique. 

Joseph Vallot, pionnier de la glaciologie

Joseph Vallot rencontre le Mont Blanc

C’est à l’âge de 30 ans qu’il voit le Mont Blanc pour la première fois, alors qu’il assiste à un congrès botanique qui se tient à Chamonix. Il réalise sa première ascension 6 ans plus tard. Entre temps, il rencontre de nombreux scientifique, et notamment Horace-Bénédict de Saussure qui étudie le premiers mouvements des glaciers.
Vallot est fasciné par la montagne, où il fait plusieurs expéditions et en 1887, il monte une équipe pour répondre à un défi personnel. Il souhaite prouver ce que tout le monde pense impossible : il dort et vit au sommet du plus haut sommet d’Europe. Cette expérience durera 3 jours et 3 nuits. Retour triomphal dans la vallée.

Suivant son envie de faire avancer la science, Vallot s’arroge les sympathie de la municipalité. Il obtient de l’argent pour construire, en 1890 un laboratoire-refuge pour accueillir ses expériences. 

C’est le début des observations de terrains à 4362 m d’altitude !

Joseph Vallot, pionnier la glaciologie

Mais quelles sont les observations que l’on prête à Joseph Vallot et en quoi est-il un pionnier de la glaciologie ? Conscient de l’importance de la cartographie, il s’attelle à réaliser une carte topographique du massif du Mont Blanc au 1/20 000e. Un journal scientifique de la fin du XIXè siècle relève ses exploits :

« Notre collègue M. J. Vallot a commencé cet été le levé de détail de sa carte de la Mer de Glace au 5000e. Il a terminé ses travaux sur la marche et les nivellements du glacier. Il s’est fait descendre dans un « moulin », pour en examiner la constitution »

Chronique Alpine, Bulletin de décembre 1896, p. 351

Pour aller plus loin sur les questions de glaciologie je vous recommande d’écouter l’épisode du Camp de base avec Delphine Six.

écouter l'épisode du Camp de base sur la glaciologie


Laisser un commentaire

Create a website or blog at WordPress.com

%d blogueurs aiment cette page :